Révision, entretien de véhicules : comment préserver la garantie constructeur ?

Publié : Le 24 Septembre 2021 à 22:40
Écrit par
Article vu : 92 fois
Quelles sont les conditions pour pouvoir bénéficier de la garantie constructeur ? Quelles sont les clauses d'exclusion ? Retour sur les bons conseils

Pourquoi faire réviser son véhicule ?

Chaque véhicule est prévu pour fonctionner pour un kilométrage minimum de 180 000 km à 280 000 km et d'une durée de vie minimum de 15 à 18 ans, selon les standards de chaque constructeur et projet.

 

Or certaines pièces ont une durée de vie inférieur ou méritent d'être entretenues suivant les préconisations définies par les constructeurs. On pense notamment au remplacement des fluides pour assurer le maintien du bon fonctionnement du véhicule à travers le temps.

 

Le saviez-vous?

Le contrôle technique impose un contrôle régulier des véhicules pour garantir la qualité du parc automobile national. Elle se concentre sur les dysfonctionnements d'éléments de sécurité (pression des pneu, géométrie, état structurel et performances du freinage). Elle fournit un cadre de confiance entre vendeur et acheteur. A aucun moment, elle apporte l' assurance de la garantie du bon entretien du véhicule. Pour ce qui nous intéresse ici, le seul moyen d'y parvenir est d'effectuer la révision constructeur. 

 

La révision constructeur est d'ailleurs la condition pour bénéficier de la garantie constructeur.

 

Qu'est ce que la révision constructeur ?

La révision constructeur est une révision opérée par l'enseigne ou dans un centre auto agréé par le réseau des constructeurs automobiles. Les garages suivent alors scrupuleusement les préconisations constructeur en terme de standard d' entretien.

 

La révision constructeur intervient par périodicités programmées. Suivant le kilométrage atteint, il faudra procéder au contrôle ou remplacement des consommables (pneus, disques et plaquettes, fluides, filtres). 

 

Révision des 20 000 km  : Le véhicule reste quasi neuf. Vous vous en tirerez pour le prix de la vidange + filtre à huile.

 

Révision des 60 000 km ou tous les 4 ans : en complément de la vidange, il faudra effectuer la mise à niveau ou remplacement du liquide de frein, des filtres, du gaz de climatisation voire remplacer les disques de freins dans le cas d'une conduite urbaine, de véhicule essence ou roulant chargé.

 

Révision des 80 000 : En complément de la vidange, il faudra prévoir les suspensions. En effet, beaucoup d'autoroute, de ronds points ou de chaussées en mauvais état ne ménagent pas les suspensions.

 

La suivante sera probablement celle de la courroie de distribution sauf pour les véhicule à construction par chaine de distribution.

 

Toutes ces interventions sont consignées dans le carnet d'entretien du véhicule.

 

Ainsi les révisions chez un garagiste agréé assurent le suivi de l' entretien du véhicule. Elles servent aussi à anticiper les problèmes éventuels et à limiter les risques de panne. 

 

Elles servent également d'assurance pour le constructeur afin que l'historique d'entretien soit connu et effectué dans les règles. La prise en charge en centre de révision agréé par le constructeur est une condition d'application de la garantie constructeur. 

Garantie constructeur : différencier garantie légale et commerciale

Sur une voiture, les pannes les plus graves sont les casses moteur, boite, turbo, injecteurs dont les réparation peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros ou dizaine de milliers d'euros. Heureusement le consommateur est protégé par un système de garantie. Plutôt que de jeter les véhicules déclarés non réparables suite à un devis de réparation trop important sur ces organes principaux, il est possible de mettre en oeuvre ces garanties.

 

Les automobilistes peuvent alors profiter de trois types de garanties suite à des pannes et dysfonctionnements qui pourraient survenir sur leur voiture. 

 

La garantie sur interventions. En tant que professionnel, le garagiste a une obligation de résultat. En cas de panne consécutive à son intervention, le consommateur dispose de recours un peu comme pour une décennale chez les artisans. Le plus difficile sera d'obtenir la confirmation que son intervention  est à l'origine de la panne. Au professionnel d'en traiter les conséquences.

 

La garantie commerciale : Que le véhicule soit neuf ou d'occasion, le vendeur du véhicule garantit son bon fonctionnement au moment de la vente. Si une panne latente connue (cas de vice caché) ou non survient et qu'il en est à l'origine, alors  le vendeur s'acquittera de prise en charge des éventuelles réparations. En fonction de l'état du véhicule, cette garantie commerciale s'étend sur quelques mois à quelques années. Les pays qui sont soumis aux lois de l'Union Européenne appliquent une garantie légale de deux ans.

 

La garantie constructeur : Elle s'applique à la vente de véhicule neuf. En tant que constructeur, la marque garantie que le matériel qu'elle délivre est conforme pour un usage défini. Cette garantie est légale. L'obligation porte sur la couverture d'éventuelle panne qui pourrait survenir sur toutes les pièces du véhicule pendant une durée de deux ans. Cependant pour bénéficier des conditions du service après vente il faudra réaliser l'entretien dans les garages des constructeurs ou réseau agréé. Il est aussi possible de souscrire à une extension de garantie, opération sujet à un financement complémentaire.

Comment fonctionne la garantie constructeur automobile ?

Le véhicule est à jour de son entretien et révision, puisque les forfaits entretien (vidange, suivi filtres fluides) sont effectués dans les réseaux de réparateurs agréés répondant aux conditions des constructeurs.

 

Un premier cas est la suspicion d'anomalie, usure prématurée, défaillance.

 

Un second cas est la panne.

 

Un troisième cas est celui où le constructeur a identifié un problème récurrent.Il peut intier une prise en charge  dans le cadre d'une campagne de rappel  sur une pièce origine défaillante. L'auto sera alors immobilisée le temps de l'intervention pour l'installation de la pièce de rechange. La particularité sera qu'aucun frais ne sera à votre charge.

 

Dans tous les cas, vous prendrez rendez vous auprès de votre concessionnaire de la marque ou dans un centre auto du réseau. Vous ferez constater le ou les points qui demandent une mise à niveau.

 

C'est le garagiste qui va ensuite remonter le problème auprès du constructeur et demander une prise en charge partielle ou totale au titre de la garantie constructeur.

 

Que couvre-t-elle véritablement ?

La garantie sert principalement pour tout ce qui concerne les pannes moteur. Elle couvre pièce et main d'oeuvre. Dans de rares cas (désespérés) si la valeur du véhicule est insuffisante, elle pourra même couvrir le remplacement d'un véhicule.

 

Comment préserver votre garantie constructeur ?

Les conditions de préservation de la garantie

Les garages et concessionnaires du réseau ont pour obligation légale de prendre en charge le véhicule de la marque.

 

Pour bénéficier de la garantie, vous devez effectuer la prise en charge dans le réseau agréé. D'une part vous jouez le jeu des constructeurs en leur fournissant des remontées d'information sur leurs véhicules. 

 

D'autre part ils s'assurent du bon niveau d'entretien qui va conditionner la prise en charge d'une éventuelle panne sur les éléments d'intervention prévus dans les révisions constructeur.

 

Sachez que vous restez libre d'effectuer un entretien courant comme une recharge de clim ou faire corriger un problème de direction assisté en dehors d'une révision constructeur à conditions qu'il survienne avant qu'il soit nécessaire de procéder à sa révision, tout en gardant la garantie.

 

Les clauses d'exclusions de la garantie constructeur

En revanche, si l'objet de l'intervention concerne un point de contrôle prévu au carnet d'entretien du constructeur et qu'il est réalisé en dehors du réseau, vous vous exposez à un risque de perte de garantie constructeur. Cette restriction s'applique notamment sur la partie moteur. Pour une vidange effectuée ailleurs, les fabricants pourront alors invoquer ce motif pour exclure de la prise en charge.

 

Le délai d'application de la garantie légale commence au moment où le véhicule est immatriculé. Si elle a eu lieu quelques mois avant dans le cadre d'une importation par un mandataire auto, alors il sera judicieux de souscrire à une extension de garantie.

 

Comment bénéficier de la garantie constructeur ?

Depuis 2002, la commission européenne favorise la libre concurrence pour l'achat de voiture entre les différents pays de l'UE et la mise en concurrence des services après vente des véhicules automobiles.

 

Ainsi dans la pratique, il suffit de se rendre dans un centre qui respecte le cahier des charges du constructeur. D'un côté les réseaux de marques traditionnels dits "concessionnaire" renforcent leurs exigences pour protéger leurs existence et expertise. 

 

De l'autre, la Fédération des syndicats de la Distribution Automobile (FEDA) et la Fédération National de l'Artisanat Automobile (FNAA) ont oeuvré pour que les acteurs indépendants puissent aussi intervenir en dehors des logiques verticales.

 

C'est la législation européenne qui le dit !

Révision avec la garantie constructeur est encadrée et assouplie par une directive européenne N... La Commission Européenne souhaite lutter contre les trust... et croit en la régulation par la concurrence.

 

Donc oui il est possible de réaliser ses opérations d'entretien de votre voiture en dehors du réseau constructeur sans perdre le bénéfices de la garantie constructeur, du moment que la prestation mise en œuvre par le garagiste est en conformité avec les normes qualité en questions définies par le constructeur. 

 

Le respect des préconisations du constructeur

Entretenir chez agent du réseau présente bien des avantages, ils sont formés au montage, outillés sachant que les véhicules recourent de plus en plus à des outils spécifiques comme pour Mercedes-Benz.

 

Ils ont un accès privilégié aux pièces détachées, même si en appui aux centres indépendants, les distributeurs de pièces auto multi marques bénéficient d'un support réactif.

L'utilisation des pièces de rechange adaptées

Bien évidemment pour conserver sa garantie constructeur, la révision demande d'installer des pièces qui soient type origine et des pièces homologuées. Attention toutes les pièces homoguées TüV ne sont pas forcément homologuées CE.

 

Suivi du carnet d'entretien

Disposer du carnet d'entretien, c'est bien, s'en servir c'est mieux. Jusqu'à l'ère du numérique c'était le seul document pour attester de l'historique et du bon entretien du véhicule. En cas de panne nécessitant l'intervention d'experts, ce point s' il est à jour sera votre sésame. Aujourd'hui, les "valises" avec branchement ODB et historic Histovec permettent de connaitre ou reconstituer une bonne partie des interventions sur les véhicules modernes (post 1996-1999) embarquant de l'électronique.

Publicité de nos partenaires e-commerce :

2,94 €
5,49 €
11,40 €

ManoMano : Signal Construct MSOB1143 Support d'ampoule Culot (mini-lampes): ampoule navette (Soffitte) Connexion: à visser 1 pc(s) X185161

Annonces partenaires